Sun-Ken Rock

Titre : Sun-Ken Rock

Maison d’édition : Doki-Doki, Bamboo Édition

Note : 8.5/10

 

Résumé :

Kitano Ken, un jeune Japonais, débarque à Séoul avec un seul but : devenir agent de police comme Yumin, la fille qu’il aime. C’est le début pour lui d’une succession de galères… Alors qu’il pleure son désespoir au comptoir d’un resto ambulant, des mafieux s’en prennent au patron. Le sang de Ken ne fait qu’un tour et les coups pleuvent ! Ce que Ken ignore, c’est que Tae-soo, le boss d’un gang de quartier, a apprécié sa réaction et son ardeur au combat. Il compte bien l’enrôler. Bastons, jolies femmes et costards de marque: pour Ken, c’est le début d’une nouvelle vie mouvementée et pleine d’humour !

Critique :

Après Dédale, voici un autre manga lui aussi publié dans la collection Doki-Doki chez Bamboo Édition : Sun-Ken Rock. Comme vous le voyez, au fil des jours, je découvre des mangas et je me prendrai presque de passion pour chaque manga que je lis. Je dis presque puisque, comme pour les livres, des fois j’aime beaucoup et des fois un peu moins et des fois pas du tout. Pour le moment, j’ai eu de la chance puisque je ne suis pas tombée sur des mangas que je n’ai pas du tout appréciés. Mais ça c’est parce que je n’ai pas commencé les mangas pour les petites filles / filles / adolescentes (les shojo si j’ai bien compris.). Je suis persuadée que je vais détester… À voir.

Sun-Ken Rock est le deuxième manga de chez Doki-Doki que je lis et j’aime toujours autant. Il est très différent de Dédale. Il est beaucoup plus violent, gore et il aborde des thèmes qui sont susceptibles de choquer les âmes sensibles. Si je ne dis pas de bêtises, il y a une indication moins de 15 ans. Dans ce manga on y trouve de la bagarre et du sexe (souvent non consentant).

Ce que j’ai apprécié dans ce livre, c’est la personnalité du personnage principal. Le gars arrive dans un pays qui n’est pas le sien, c’est un gros branleur. Il passe un an dans sa piaule à dormir, manger et voler ses voisins. Un jour, il tombe sur un gang qui fait de lui son chef puisque ce personnage principal a une qualité : il sait se battre ! En fait, il a même plusieurs qualités : il est fidèle, il protège les opprimés, il n’a pas peur de se mettre au milieu du conflit pour défendre l’un ou l’autre. Autour de ça, oui, il y a des scènes dures, choquantes voire gores mais ça amène un plus à l’univers du personnage qui est lui-même dur et choquant. On est en plein dans le monde des gangs de Corée. Je ne sais pas si ça se passe comme ça dans la réalité mais ça donne vraiment envie d’être HYPER LOIN de ce monde répugnant et violent. Néanmoins, j’ai passé un bon moment avec ce manga qui a aussi des petites touches d’humour disséminées ici et là. Le Gang de Sun Ken Rock est complètement improbable.

UPDATE DU 12 JUILLET (puisque l’article a été écrit il y a un mois) :

J’en suis au tome 5 pour le moment et je continue de beaucoup aimer cette série. J’ai eu la chance de rencontrer le traducteur de la série lors de Japan Expo sur le stand Doki-Doki. Il m’expliquait que Boichi, l’auteur avait réellement montré l’univers de la mafia / des gangs en Corée du sud. C’est à ce point violent. C’est à ce point tordu. C’est à ce point gore.  Je n’ose pas imaginer les prostituées, les mafieux, les armes, les bagarres, les guerres entre gangs… Pour vous donner une idée, j’ai lu le premier tome dans le métro. Au milieu du manga, je me retrouve sur une double page avec un dessin d’une jeune femme qui se fait violer. J’étais préparée à cette double page puisqu’on en parle en amont dans le livre mais la femme à côté de moi n’était pas préparée… et quand j’ai vu son regard chargé d’horreur, j’ai réalisé à quel point c’était tordu. J’étais dans ma lecture, je me rendais compte de la violence des textes et de la violence des dessins… et ce n’est pas comme si je m’y faisais, mais je continuais de lire en étant choquée… mais quand j’ai vu le regard de cette femme je me suis dit « ah ouais, c’est chaud quand même ». Et quand on me dit que ça se passe réellement comme ça, je me dis que jamais JAMAIS JAMAIS je ne ferai partie d’une mafia quelconque.

VRAIMENT CE MANGA EST POUR LES PLUS DE 15 ANS ET LES ÂMES SENSIBLES, NE LE LISEZ PAS. 

Temps de lecture :

Une heure pour chaque tome !

Support utilisé : 

Tomes 1 & 2 empruntés !

image4

4 commentaires sur “Sun-Ken Rock

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :