Le blog, la légitimité et moi !

Quoi ?! Tu vas encore amener la question de
la légitimité des blogueurs sur la table ?

T’en as pas assez des polémiques ?
Il n’y en a pas assez sur la blogosphère ?

Oui, je vous vois venir de très, très, très loin ! En même temps, avec ce titre, je ne peux que être d’accord avec vous. Sur la blogosphère, et plus spécifiquement sur la blogosphère présente sur Twitter, j’ai pu remarquer plusieurs polémiques ici et là qui reviennent sans cesse. Les services presse, les blogs ayant beaucoup d’abonnés et la légitimité sont le top 3 des polémiques qui reviennent sans arrêt. Rassurez vous, je ne vais pas vous parler de la légitimité des autres blogueurs mais de la mienne. Et uniquement de la mienne.

Quand j’ai commencé à écrire sur Fée moi lire, je sortais d’une licence professionnelle de littérature de jeunesse. Je me faisais chier dans ma vie. Clairement. Je cherchais un travail en librairie et je ne trouvais pas forcément de bon poste parce que mes connaissances en littérature n’étaient pas assez développées. Le comble pour une personne qui a eu une licence et un DUT littéraire / métiers du livre. Mais bon, ils avaient raison. Le plus gros problème étant : à cause des études, je ne lisais plus. Je n’avais plus le temps, plus l’envie et mes seules lectures étaient celles pour les cours. Pas l’idéal pour une personne qui voulait travailler en librairie.

J’ai donc commencé le blog dans l’optique de garder une trace de ce que je lisais et également de trouver un moyen qui me pousserait et qui me motiverait à lire. Je suis ainsi passée de 1 livre lu par mois à une moyenne de 6 à 7 livres. C’est une belle amélioration non ?

La légitimité, je m’égare. Quand j’ai commencé à écrire mes chroniques, j’étais dans cet état d’esprit :

What am I supposed to do ?

  1. Je ne savais pas ce que j’allais pouvoir raconter ! Je ne savais pas quoi dire, et comment le dire. Si bien que je copiais – collais le résumé et dans ma « critique », je résumais à nouveau le livre sans donner spécialement de détails sur ce que j’avais aimé ou pas aimé. Comme vous pouvez l’imaginer, c’était fort intéressant (NON!)
  2. Je ne savais pas ce que je voulais chroniquer : au tout début, je regardais ce qu’il se faisait sur les autres blogs et j’essayais de coller au moule. Si tous les gros blogs fonctionnaient avec certaines sortes d’articles, c’est que les lecteurs le demandaient non ? Je me suis rendue compte que des fois j’aimais ce que je faisais et d’autres fois pas du tout. Au fil des chroniques, j’ai ainsi compris que je n’aimais pas faire de book haul, de wish list, de concours, de focus de maison d’édition et de RDV toutes les semaines. J’ai compris que je ne voulais pas écrire toutes les semaines sur le blog, je voulais travailler sur la plateforme quand je le voulais.
  3. Je me comparais sans arrêt aux autres. Les autres étaient plus anciens que moi sur la blogosphère. Ils savaient déjà comment ils voulaient travailler, ils avaient déjà trouver leurs marques. Ça me semblait plus simple pour eux parce qu’ils avaient une forte communauté autour d’eux. Alors quand j’ai débarqué sur Twitter avec mes 4 abonnés… J’étais un peu perplexe. J’étais un peu en mode « bah comment ça se fait que ça augmente pas ? Pourquoi moi je suis toujours bloquée au même endroit ? Non mais attends je dois faire quoi pour qu’on s’intéresse à mon blog ? « .

J’ai donc continué comme ça de janvier 2016 à juin 2016 et je me suis rendu compte que ça ne me plaisait pas, travailler de cette manière sur la blogo ne me convenait pas.

J’ai laissé l’été 2016 passer tranquillement en me remettant en question :

  • pourquoi j’étais sur la blogo ?
  • qu’est-ce que j’ai envie de raconter ?
  • est-ce que j’ai le niveau pour en parler ?

Les deux premières questions étaient simples. Je suis sur la blogo pour partager autour d’une passion. J’ai envie de parler de ce que j’aime, que ce soit les livres, les voyages, la musique, les séries et les films ; je veux parler de ce dont j’ai envie et je ne veux pas me poser de limites. La troisième question posait plus problème :

Est-ce que j’ai
le niveau pour en parler ?

Clairement, pour moi la réponse était non. Et quand j’y repense aujourd’hui, après deux années de blogging, la réponse est toujours non. Si je me compare à d’autres personnes, il y aura toujours des blogueurs plus doués. Il y aura toujours des blogueurs qui diversifient plus leurs lectures. Il y aura toujours des blogueurs qui auront une meilleure plume que la mienne.

Et alors ? 

Ces personnes pourront toujours être meilleures que moi mais en quoi ça m’empêcherait de faire ce dont j’ai envie ? J’ai donc repris le travail sur le blog tranquillement. J’ai continué mes chroniques de livres, les portraits de blogueurs et mes bilans lecture. J’ai inséré le « C’est le premier, je balance tout ! » créé par Allez vous faire lire, et j’ai repris mes articles déjà écrits sur la Nouvelle Orléans pour les insérer sur le blog lecture. Depuis mars 2017, je me suis aussi lancée dans l’aventure #Endoprojet. Encore une fois, je me dis que je n’ai pas forcément le niveau pour porter un tel projet mais je ne compte pas l’abandonner. En persévérant et en continuant de travailler encore et encore, je vais gagner en fluidité, je vais m’améliorer. Je ne resterai pas sur mes acquis et je continuerai de bosser mon esprit critique, mes chroniques, mes articles, etc.

Alors, à la question aujourd’hui :

Est-ce que je suis légitime pour parler de livres ? 

La réponse est oui. Bien sûr que je suis légitime. Je sais lire. Je sais comprendre une phrase, un paragraphe, un texte et j’ai un avis. À partir de ce moment, que je travaille ou non dans le domaine des livres, je suis légitime. Quand j’ai compris ça, ma perception du travail sur mon blog a totalement changé ! Je ne me compare plus aux autres, j’avance pour moi. Je ne fais pas attention aux autres. Ou en tout cas, je ne fais plus attention aux autres. Les polémiques sur les services presse m’ont fatiguée, certains blogueurs qui se prennent pour des stars m’ont fatiguée, j’ai donc eu envie et besoin de prendre du recul et depuis, je ne fais plus attention. Je blogue pour moi et pour les personnes assez gentilles pour lire ce que j’écris et pour parler avec moi autour de ces lectures et autour de ces sujets qui me font envie. J’écris peut-être de la merde mais ça peut plaire à des personnes et ça me plait à moi, et c’est tout ce qui compte.

Dans les portraits de blogueurs, je demande souvent si le blogueur a un conseil pour les personnes qui aimeraient se lancer sur la blogosphère. Voici le mien :

 

Faîtes ce que vous voulez, comme vous le voulez et au rythme que vous voulez.
Prenez du plaisir.

Le reste, on s’en fout.

image4

38 commentaires sur “Le blog, la légitimité et moi !

Ajouter un commentaire

  1. Ca fait du bien de lire ce genre d’article, surtout que la question de la légitimité, je trouve qu’elle est pour bloquer les envies plutôt que de réfléchir vraiment. Quand quelqu’un a envie de s’exprimer et prendre la parole par le moyen d’un blog ou toute autre plateforme on devrait le féliciter.

    J'aime

      1. Mais comme nous vivons dans une société qui privilégie la culpabilité et la remise en question pour s’auto-dénigrer c’est pas évident. Bon je n’en fais pas une généralité mais je sais que beaucoup n’osent pas se lancer par plein de peur et de terreur qu’ils n’arrivent pas à gérer. Et c’est vraiment dommage. Alors des articles comme le tien, on en a besoin, parce que ça motive et ça rapproche de savoir qu’il y a des personnes qui se lancent et qui ne regrettent pas.

        J'aime

        1. Justement, j’aimerais montrer à ceux qui ont peur que c’est possible. J’étais la première flippé quand j’ai rendu mon blog public ! Mais aujourd’hui, j’ai rencontré des personnes formidables. Je m’éclate dans ce que je fais et j’ai trouvé une façon de travailler qui me convient. Comme dans la vraie vie, il y a eu des déceptions mais ça arrive.

          J'aime

  2. Ce sont des questions que je me suis posée aussi… Et je me sens si peu légitime, que je n’ai toujours pas créé de blog « à moi » ! Je squatte sur un blog (celui de Sophie Hérisson « Délivrer des livres ») pour tout ce qui concerne la littérature jeunesse (et parfois adulte aussi) et sur un autre site (Anamor) pour présenter des romans « adulte ».
    J’aime beaucoup la réflexion de « lespapotagesdesixte » : Expert en rien, passionnée en tout !! 😉
    Ma « vie » de blogueuse est un prolongement de ma vie professionnelle (bibli) je propose mes découvertes (bonnes ou non) à chacun de faire ses choix !

    J'aime

    1. Hey salut ! Avant tout merci pour ton commentaire (j’aimerais insérer un petit gif d’un gars qui lève ses sourcils mais tu feras comme si).

      Si tu es bien sur différentes plateformes, alors c’est parfait pour toi ! Tant que tu t’amuses, que tu prends du plaisir à partager alors tout va bien ! Peut être qu’un jour tu auras envie et la force de créer ton propre blog. Ça viendra peut être qui sait ? 😀

      J'aime

  3. Tout à fait d’accord avec toi. Je suis aussi passé par ce genre d’étapes, et même si parfois j’ai encore des doutes, je continue de blogguer pour le plaisir et le partage. Si des gens aiment, je suis content. Si personne ne passe, tant pis, je continue ma popotte :p
    Nous sommes là avant tout pour partager et découvrir/faire découvrir, pas pour faire un concours de popularité. Enfin, c’est mon opinion 😉

    J'aime

    1. Je ne peux que être d’accord ! Je pense que c’est plus sain de travailler et de voir le blog de cette façon. On n’est pas déçu, on ne peut que s’améliorer et faire de jolies découvertes !

      Merci infiniment pour ton commentaire ! Tu sais à quel point ça me fait plaisir ! Tu fais partie des rares personnes que j’apprécie sincèrement et entièrement sur la blogo ! Tu es sain, toujours positif et toujours prêt à aider ou écouter les gens alors MERCI !

      J'aime

  4. Il est super ton article 🙂 Je m’y reconnais assez. Et si je me décidais à écrire le mien ce serait aussi sur MA légitimité et pas celle des autres. Je la remets parfois en doute parce que j’y fais peu de chroniques et que j’ai un rythme lent de lecture par rapport à la majorité des gens sur booktube/blogo/bookstagram… et parce que je n’ai aucun SP et pas l’envie d’en obtenir même si je le pouvais. Et parce que j’estime que mon blog n’est pas vraiment celui d’une lectrice car c’est loin d’être le seul thème que j’aborde. J’écris parce que ça me soulage un peu et par envie de partager mais je me demande souvent si ce que je raconte intéresse vraiment quelqu’un ou si je ne parle pas plutôt dans le vent. Bref, énormes lacunes de confiance en soi, mais maintenant je me passe beaucoup mieux de faire des vidéos que d’écrire des articles alors qu’au début c’était l’inverse, donc je n’ai pas envie d’arrêter 🙂 ce serait un peu m’auto-priver de ma seule satisfaction bien qu’elle ne m’apporte rien ni sur CV ni compte en banque haha Bisous ❤

    J'aime

  5. OUI ! OUI ! OUI ! 100% d’accord, 100% avec toi !

    Je publie une moyenne de 1 article par mois et peu de vue et peu de commentaires en ce moment parce que je ne consacre pas beaucoup de temps au blog et à sa promotion. Tant pis, je continue à mon rythme. Je ne regarde plus du tout les statistiques du blog. J’ai mille idées mais j’écris à la vitesse d’une tortue qui aurait trop mangé. Mais je fais que des articles qui me tiennent à cœur et dont je suis fière. Et comme tu le dis si bien, ça prend du temps de trouver son style et on a tendance à trop se comparer aux autres au début. Mais personne n’a envie de lire 10 fois la même chose sur 10 blogs différents. C’est pour ça que ton conseil est méga important. Être soi-même c’est la clé pour partager sincèrement et y a que comme ça qu’on créé des échanges intéressants dans la blogosphère. D’ailleurs grâce à #C’estle1erjebalancetout j’ai découvert des blogs que j’adore pour leur ton, leur personnalité, leur goûts similaires ou complémentaires aux miens…

    Quant à la légitimité. La question ne devrait même pas se poser. Y a pas besoin d’avoir un doctorat en critique littéraire pour écrire sans prétention une chronique sur un blog.

    Anyway, super article, copine. 😉

    J'aime

    1. Prends ton temps. Moi ça me fait plaisir à chaque fois que je vois que tu publies un nouvel article !

      J’aime énormément le format qu’a créé Julia. Ça m’a également permis de découvrir de nouveaux blogs, de nouvelles personnes et j’adore !!!!

      et merci Léa ❤

      Aimé par 1 personne

  6. C’est l’éternelle question : suis-je légitime ou pas ? Je me la pose sans cesse. Ma réponse est plus ou moins similaire à la tienne. Je me pose énormément de question et je crois que ton article résume bien les choses : il faut faire les choses comme on le veut, en essayant de ne pas se comparer parce qu’on est pas moins légitime qu’un autre. La sincérité de ton article et ton conseil m’ont poussé à laissé un petite trace de mon passage 🙂

    J'aime

  7. Un super article, très sincère ! Ça fait du bien d’entendre ce genre de réflexion. Je me suis longtemps posée les mêmes question que toi, fait les mêmes réflexions. J’ai longtemps erré sur la blogosphère, mais à présent j’en suis arrivée à la même conclusion que toi : le principal, c’est de faire des choses qu’on aime et d’y prendre plaisir.
    En tous cas, je te souhaite encore une longue route sur la blogo !

    J'aime

  8. Déjà, très belle progression en terme de lecture.

    Pour la question que tu poses en guise de titre, qui est pertinente encore aujourd’hui – que ce soit pour toi ou pour l’ensemble des blogs littéraires. S’il y a une polémique « perpétuelle », c’est le signe que cette interrogation n’est pas réglée, et que les blogs sont loin d’être reconnus comme « légitime ».

    Effectivement, c’est une question que l’on peu se poser de manière individuelle, car je conçois les deux aspects de manière séparée. Si je reste persuadée que dans son ensemble la blogosphère est totalement légitime (pr le nombre, la qualité globale et la passion véhiculée), le blog pris individuel est une approche très personnelle. Tu te poses ou tu t’es posé beaucoup de questions et j’espère que tu as trouvé tes marques pour le blogging. Tout dépend de manière individuelle des motivations et des aspirations, du moment que tu es « vrai » et sincère, tu ne peux que te sentir légitime pour donner ton avis.

    J'aime

  9. Amen.
    Avec la professionnalisation des blogs on oubli parfois le plus important, surtout pour des personnes pour qui le blog n’est pas un métier: se faire plaisir. La légitimité tout le monde là dans la mesure où on ne se pose pas comme prescripteur. Même en tant que professionnelle du livre je ne souhaite pas adopter cette posture. Je ne me sens pas plus compétente que les usagers pour parler de livres (voir moins parfois). Je préfère discuter avec eux et partager que de conseiller. Pour le blog c’est pareil, j’aime autant m’occuper du mien que d’aller voir ceux des autres. Je ne ressens aucune envie / jalousie envers ceux que j’admire et je suis lucide sur mes capacités qui sont limitées dans certains domaines. Ce n’est pas grave, l’essentiel c’est que je m’amuse.
    En tous cas ça fait du bien de parler de ces sujets et je pense qu’on a plus ou moins le même rapport au blog.
    Et je suis ravie car il m’a fait rencontré de belles personnes comme toi. ❤

    J'aime

    1. Je suis d’accord avec tout ce que tu as dit. J’ai conscience d’avoir des lacunes, de ne pas écrire parfaitement mais je vais m’améliorer donc tant mieux ! Et malheureusement en ce moment, je n’ai pas le temps d’aller faire un tour sur les blogs des autres. Je trouve ça triste mais bon. Je n’ai déjà pas le temps de venir souvent sur ma plateforme donc… ça passera ! Merci en tous cas de me suivre ma Nio !

      Aimé par 1 personne

  10. Ton article est super. Il me parle d’autant plus que je suis passée par une grosse phase de doute en octobre en mode « mais je suis nuuuulle ! ». Mais je suis totalement d’accord avec ce que tu dis, faisons notre truc à notre goût et voilà, on fait ce qu’on veut comme on veut et c’est tout ! On s’amuse, on prend du plaisir et c’est l’essentiel ! Bref, merci pour cet article !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :